Il est des rencontres 17


Un jour, on emménage, dans une nouvelle ville… une nouvelle maison… avec un nouveau né. On ne connait personne dans cette nouvelle vie, ces nouveaux lieux. On sait juste qu’on a obtenu le graal : une place en crèche. Alors quand l’heure sonne, on amène son enfant découvrir sa deuxième « maison ».

On l’adapte comme on dit… même si je pense plutôt qu’on adapte les parents…

creche

 

J’ai très vite aimé cette crèche et ces « dames de la crèche ». A raison de 9h par jour 5/7 jours, nous nous sommes ainsi rapidement appropriés les gestes routiniers… le badgage – les comptes rendus de la journée…

les consistances des selles – le nombre de dodos – de biberons – les anecdotes avec les copains/copines – les quantités de cuillères englouties… les coups de moins bien – les progrès – les premiers mots – les premiers pas…

Laisser son enfant le cœur léger et en toute confiance le matin n’a pas de prix. Elles sont ces tierces personnes qui ont contribué à l’accompagnement de mes Crevettes durant les premiers mois, les premières années de leur vie. Ce n’est pas rien, c’est énorme. Elles les ont bercées, nourries, changées. Elles les ont vus grandir en même temps que nous, parents.

La confiance mutuelle – clé de la réussite.

Et puis arrive le jour où l’on t’invite à une matinée « rencontre crèche/parents ». Moment qui nous permet de découvrir une journée type à la crèche, de rencontrer les professionnelles, la directrice, les parents de l’association gestionnaire de cette structure.

Il me semblait naturel à mon tour de m’investir un peu plus dans « ce monde » associatif.

Sans vraiment en prendre conscience, je venais de mettre mon premier pied dans la gestion d’une crèche associative. Un mois plus tard je rejoignais le conseil d’administration. Je découvrais les réunions mensuelles, l’administratif et l’humain qui se cache derrière une telle structure.

Ce que j’ignorais, c’est que je venais de rencontrer des personnes formidables, qui, bien plus que de simple parents/salariées, allaient devenir des amis, des référents, des confidents.

Les mois passent, mon implication grandit. L’équipe est soudée, compétente. Je m’appuie sur leur expérience et m’intègre rapidement.

De fil en aiguille (traquenard et compagnie), je me retrouve, 2 ans plus tard, présidente de cette association. Malgré l’incertitude totale (à l’époque) concernant une éventuelle deuxième Crevette, je prends goût à cette fonction. Et comme par enchantement, Petite Crevette fait son nid quelques mois plus tard.

Les réunions continuent. Le « coucou » quotidien à la directrice avec son lot de papiers à signer et informations diverses devient un rituel. Elle mène sa barque avec aplomb, bienveillance et une passion que j’admire.

Tout n’est pas rose. Mais les fous rires l’emportent sur les tracas de gestion humaine finalement inévitables.

Les « dames de la crèche » font partie du quotidien des Crevettes et elles aussi s’en rappelleront longtemps.

 

Aujourd’hui je passe doucement le relai. Dans 6 mois, une page se tournera. Il me (nous) faudra tirer un trait sur ce quotidien.

Ces 6 ans auront été intenses et merveilleux.

Je me l’avoue enfin : j’ai peur, très peur de perdre de vue ces personnes si importantes à mes yeux. Celles qui m’ont aidée à me construire un peu plus, à prendre cette part de responsabilité dont je ne me sentais pas capable. Peur d’avoir du mal à couper ces relations.

D’autres vont continuer, avec la même passion, le même intérêt, à s’occuper de la gestion de cette crèche. L’équipe tourne, normal. Et heureusement…

C’est une chance que beaucoup de parents s’impliquent pour la petite enfance dans notre commune. J’espère sincèrement que la structure restera associative le plus longtemps possible, c’est tellement plus humain.

Je ne sais pas pourquoi j’écris ce texte maintenant, 6 mois c’est long (quoique pas tant que ça), mais c’est sans doute le temps qu’il va me falloir pour réussir à quitter sereinement cette association avant d’en rejoindre une autre.

Je n’oublierai jamais ce que m’ont apporté les membres de l’association, les « dames de la crèche », la directrice : des personnes et personnalités qui sont arrivées dans ma vie au moment d’une étape clé – les débuts de ma vie de maman.

Des amis resteront, c’est certain. Il est des rencontres qui ne s’oublient pas.

Mais en attentant, il y a encore tant à accomplir ensemble pendant ces 6 prochains mois… 😉

Merci à toutes.

Je dédie ce billet à MP, Delphine(s), Carole, Nathalie, Alexandra, Dorothée, Virginie, Murielle(s), Franck, Salomé, Caroline, Jessica, Stéphanie(s), Sarah, Charlotte, Adeline, Sabine, Emeline, Marielle, Saïda, Sandrine, Aurélie, Catherine(s), Chrystèle, Isabelle, Angélique et toutes ces dames de la crèche sans exception. MERCI Carole, Delphine, Nathalie, Dorothée,Virginie et M-P de m’avoir accompagnée et de m’accompagner encore aujourd’hui dans les moments un peu plus difficiles.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “Il est des rencontres

  • Fripouille et Crapouillette

    Pour moi, c’est sûr, 6 mois ça va passer très vite!
    Déjà les « dames de la crèche » me manquent, mais les réunions, les fous rires et petites collations (très) tardives me manqueront encore plus…
    Mais plein de nouvelles aventures nous attendent!
    J’en garderai non seulement de très bons souvenirs mais j’ai trouvés des copines et surtout une amie ❤️

  • Isalouise

    Superbe billet ! Surtout quand on a été de l autre côté de la barrière c est si agréable à lire de bon matin 🙂 merci pour ce partage de ton vécu ❤

  • Adeline w

    La vie est ainsi faite de rencontres variées, plaisantes ou non.
    L’inconnu nous effraye, nous sommes si bien dans notre cocon, les liens tissés nous rassurent et nous font du bien.

    Le changement, une nouvelle aventure comporte une part où nous devons accepter de « quitter » et « abandonner » ce que ainsi que ceux que nous connaissons, apprécions.
    Pour avoir déménagé de nombreuses fois, je sais aussi que certaines relations sont au-dessus du moment présent et évoluent encore même si les conditions ne sont plus les mêmes.
    Les adultes grandissent aussi au sens relationnel et cette expérience en est la preuve.

  • Eva Parutchero

    D’autres vont continuer, autrement, c’est certain, mais pourquoi mieux??? C’est une évidence en te lisant qu’elles t’ont beaucoup apporté mais c’en est une aussi en te connaissant que tu as tout donné et certainement beaucoup apporté à cette association… Félicitations, l’engagement se fait rare… Bisous ma Crevette!

    • Crevette d'ODouce Auteur du billet

      Je ne sais pas… l’impression de ne pas être allé au bout de certains soucis. J’ai souvent la sensation que j’aurais pu faire plus, faire mieux.
      Mais c’est sûrement bête, tu as raison et j’ai fait ce que j’ai pu et peut-être pas si mal ;-). Et ce parce que je suis bien entourée !
      Osons la bienveillance envers soi même.

  • Lorelei

    C’est un très beau texte vraiment!
    J’ai fait plusieurs stages en crèche pendant mes études et j’ai aussi beaucoup aimé ces rencontres de personnes bienveillantes et attentives aux enfants. C’est super que tu aies pu vivre cette belle expérience!
    Bon courage pour cette page à tourner!
    Bisous

  • Caroline

    Très beau texte, vraiment!!
    Et je m’y reconnaît tellement comme nouvelle maman, nouvelle dans cette ville et surtout ravie d’avoir eu cette place précieuse pour mes loulous dans cette crèche géniale remplie de « dames » formidables!!
    Encore quelques réunions…tardives… et beaucoup de fous rires t’attendent en 6 mois
    Merci surtout à toi!!
    Il est encore un peu tôt mais bonne route pleine de nouvelles aventures aussi enrichissantes en espérant te croiser de temps en temps