La face cachée des vacances 2


La première semaine de nos vacances touche à sa fin. Nous voilà de retour à la maison.
Entre déballage de valises, lessives, rangement… je m’accorde une pause blog pour partager avec vous des petits moments « remarquables » de ces vacances.

Ces premiers jours en famille, nous les avons passés à la montagne. Qui dit montagne, dit fromage : Mmmmm ce fromage qui, en fondant, laisse s’échapper son huile brillante qui lui confère cet aspect mielleux. Nous nous devions de goûter aux spécialités locales au moins une fois durant cette semaine.

C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés : Papa Crevette, Bébé Crevette (11 mois), Grande Crevette (4 ans) et moi dans ce joli restaurant savoyard d’où s’échappait cette odeur de raclette accompagnée de charcuterie de pays. Il y avait au sous sol, un bar à vin visible de l’accueil grâce un sol vitré d’où nous pouvions admirer les calvities naissantes et couvres chefs de ces œnologues d’un soir !
Grande Crevette, fatiguée de sa journée, ne tenait pas en place… alors à tour de rôle Papa Crevette et moi essayons de calmer le jeu en sortant prendre l’air pour que Grande Crevette puisse s’ébrouer sans attirer l’attention de tout le restaurant. Une fois le bol d’air frais terminé, Papa Crevette et « l’énervée du soir » viennent nous retrouver à l’intérieur… mais à l’entrée de la salle principale Monsieur s’aperçoit que Grande Crevette ne suit plus… Il se retourne et découvre, ventre à terre, face contre vitre, notre Crevette qui fait « toc toc » et agite ses membres (tels des balais d’essuie glace en vitesse rapide) en quête du plus grand nombre de « coucou » des Messieurs Dames du dessous… qui hilares répondaient gentiment d’un geste de la main.

Ca valait vraiment le coup d’œil 😉
Mais au final, le restaurant le soir, avec deux Crevettes fatiguées : à éviter.

2ème temps fort des vacances : il concerne Bébé Crevette qui a profité de ces moments en famille pour nous montrer de quoi elle est capable. Par exemple, réclamer doudou en s’esclaffant ‘DOWDOUW’ avec une grande volonté… bon nous nous sommes rapidement aperçu, qu’en fait, cela voulait aussi dire « Vite, je veux mon biberon » ou alors « Ca vous dirait pas de me prendre dans vos bras, là un petit peu ». Mais ce dont nous nous rappellerons le plus, c’est le soir où l’air de rien, elle a traversé le salon à 4 pattes, comme ça, comme si de rien était « ben, oui quoi, y’a un problème ? » nous a-t-elle regardé d’un air hautain. A même pas 15 jours de ses 1 ans, Bébé Crevette s’est mise à faire un joli 4 pattes. « Attention Papa, Maman, il va falloir me tenir à l’œil maintenant ! »

Et pour finir : si il ne fallait retenir qu’une seule image de cette semaine, je crois que ce serait celle là, cette magnifique vue du Mont Blanc depuis le Mont Chery au dessus des Gets :

Nous garderons bien évidemment beaucoup d’autres magnifiques souvenirs, mais on s’en garde un peu pour nous, hein ? Vous ne m’en voudrez pas trop !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “La face cachée des vacances

  • mayan

    Ils nous en font voir de toutes les couleurs ces enfants et pourtant on ne pourrait plus se passer d’eux (enfin si un peu, quelques jours), au final c’est des souvenirs qui restent et on prie pour qu’au final à leur tour ils vivent la même chose plus tard, et là on rira doucement.

    • Crevette d'ODouce

      C’est fou, oui. Et puis, on se dit… il ne faut pas trop leur en passer… Mais quand on voit sa fille avec les yeux qui brillent regarder le carrousel en disant : « je peux en faire un tour ? » On ne peut pas résister.