Les 10 choses que je regrette d’avoir fait avec mes enfants 8


Les 10 choses que je regrette d’avoir fait avec mes enfants.

De vrais regrets, des mauvaises expériences, du second degré.

–          Le restaurant en famille, le soir, alors que ZERO dodo dans la journée :

Plein d’enthousiasme en arrivant, se dire : « chouette ils ont des chaises bébés » sauf qu’au bout de même pas 5 min, Petite Crevette va décider que la chaise haute c’est has been pas le luxe et que les genoux de papa/maman sont bien plus doux (surtout ceux de maman avec l’épaisse la fine couche de graisse qui fait office de coussin moelleux.

La garde alternée vous connaissez ? Et « la bouffe » alternée ?

Et pour finir, s’apercevoir entre l’entrée et le plat, que la grande vient d’inventer une nouvelle discipline athlétique : le slalom entre les jambes des serveurs/veuses.

–          Avoir déniché LE jeu qui va me ruiner les oreilles :

Qui dit jouet à pile, dit jouet débile à décibel… Trébucher en pleine nuit sur celui qui se met à chantonner (de bonne humeur, lui !) : ♫ « C’est parti pour une course en voiture, mets le contact et démarre à toute allure… » ♫

1

–          Oser lui dire NON :

Dire  NON et déclencher chez elle, cette crise d’hystérie. Lui dire NON, ce jour-là, à cet instant-là, pour cette raison-ci est tout simplement de la folie. Ne plus jamais recommencer. Au début, elle me regarde en me fusillant du regard, puis se retourne, fait  le cochon un cri strident et s’écroule face contre terre en nageant le brasse dans le salon et postillonne au sol dans un semblant de piscine… Telle fut la première grande frustration.

–          Ne posséder qu’un seul doudou :

La grosse erreur du débutant ! Quand survient la fameuse épidémie annuelle (ou biannuelle, ou tri-annuelle voir plus) de rota virus (oui, c’est plus joli), se retrouver en pleine nuit en train de, non seulement, lessiver M. Doudou, mais également, dégainer le sèche-cheveux.

2

–          Les avoir laissées seules deux secondes dans le salon :

Au bout de la troisième seconde entendre son aînée crier : « Allez Huuu petit Tonnerre »… (Tu ne connais pas « Yakari » ?)… et la découvrir à cheval sur sa sœur (1 an)…

–          Avoir omis de verrouiller mon sac à main lors de leurs premières explorations :

A savoir : un sac à main (et son compagnon assorti) se vide entièrement en deux minutes top chrono par un enfant sachant se déplacer à quatre pattes et à la soif de découvertes.

–          Lui avoir proposé en guise de premier livre, un exemplaire en carton :

OUI même un enfant édenté est capable de désintégrer du papier et OUI, le carton se digère. Note pour les prochains : prévoir des livres de bain.

–          Ne pas l’avoir écoutée quand dans la voiture elle a dit « J’ai chauuuuuuuud !  » :

Car en langage de Crevette cela signifie : « dans quelque instant mon repas va prendre le chemin inverse ». Et là, c’est le drame.

–          Les laisser « jouer » dans le bain (« encore un petit moment » disent-elles) :

Je dis « jouer » mais le terme exact serait plutôt « s’ébrouer ». Après avoir décimé les canards de bain aux quatre coins de la salle d’eau, il ne manquait plus qu’à vider le shampoing dans les quelques centimètres d’eau : effet « soirée mousse » garanti !

–          Naviguer sur le Rhône pour une mini croisière en bateau par 40°C :

Celle qui a épuisé notre stock de brumisateurs des vacances. Et lorsque l’enfant commence à rejoindre Morphée pour une sieste paisible, entendre le « beuglement » de la corne de brume en signe de salutation au bateau qui croise notre chemin. Avoir envie de jurer tel le Capitaine.

3

 

ArticlepubliéSobusygirls


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Les 10 choses que je regrette d’avoir fait avec mes enfants