Les mystères du bureau 2


Le calme après la tempête.

Après un mois de nuits moisies, de virus en tout genre, d’énervements non contrôlés et tutti quanti (oui oui cela se dit encore), mon blog s’en est vu délaissé.

Mais me revoilà fraîche et dispo pour vous proposer ce nouvel article.

Donc comme le dit très bien le titre (c’est effectivement fait pour ça, un titre) : Il y a beaucoup de « choses » mystérieuses au travail, « au bureau » comme on dit !

Allez ! Je vous emmène sur mon lieu de presque tous les jours et vous expose mes interrogations…

burau

Quel est ce calendrier barré ?

De bureau en bureau, j’observe, et mes yeux tombent toujours sur une série de croix noires barrant semaine après semaine, tous ces jours écoulés. Mais pourquoi tant de haine ? J’avoue que du premier abord je n’ai pas compris… et puis par la suite… je n’ai toujours pas compris. Je reste la seule à posséder un calendrier vierge de ces traits grotesques.

Symboles du temps qui passe ? Joie de voir la semaine se terminer… ? Non je ne succomberai pas à cette technique. Mon calendrier restera cet objet où je cherche machinalement le jour que l’on est et la fête à souhaiter 🙂

Qui est ce collègue qui a tout fait, tout vu ?

Vous connaissez peut être la chanson de Bénabar « Tout vu, tout lu ». Et bien c’est exactement ça. J’arrive le matin toute joyeuse prête à conter à mes collègues de bureau la dernière anecdote qui m’est arrivée, que j’ai entendue à la radio, vue à la télé ou sur Internet.

Mais voilà que M. « Tout vu, Tout lu » sort, du tac au tac, sa réplique fétiche : « Ah oui comme mon cousin Bébert, le jour où… » ou encore « C’est marrant, c’est arrivé à ma tante… »

Bref ok, c’est bon, j’aimerai bien de tant à autre avoir une exclusivité, juste une, mince !

La mue chez les adultes…

Standardistes, cadres, comptables… les gens muent au téléphone, surtout les femmes en fait : « Entreprise Machin Bidule, bonjouuuuur ! » (sol, sol, sol, sol, sol, si bémol), avis aux musiciens, aux oreilles absolues.

Cette mélodie caractéristique souhaitant la bienvenue aux clients, fournisseurs, prospects est d’une précision déconcertante.

Pourquoi prenons-nous cette voix étrange lorsque nous sommes au téléphone ?

Si vous avez, ne serait-ce qu’un élément de réponse, je prends…

Enfin, parlons du vrai problème… le petit coin.

Entre ceux qui font à côté, ceux qui n’ont toujours pas compris comment l’essuie main (ou pire le papier toilette) se change (enfin qui ne veulent pas comprendre), ceux qui ne savent pas ce qu’est une chasse d’eau, un pschitt ou cet objet que l’on appelle vulgairement une brosse à chiotte, je veux simplement leur proposer le plan de formation pour l’année prochaine : « Leçon de savoir vivre… » en 120 heures (oui tu sais le nombres d’heures max que tu as cumulé grâce au DIF).

Mais heureusement, au bureau il y a aussi ce mystère qui fait, qu’au fil du temps, tu vas apprendre à collaborer avec différent type de personnes, à t’adapter aux collègues (et réciproquement).

Et même, qu’un jour, un beau matin, tu te surprendras en train de sourire en arrivant à ton poste, parce que tout compte fait ce bureau, il n’est pas si mal !

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Les mystères du bureau