La tac tic du temps 1


Il fut un temps que les moins de 20 ans…  où justement je l’avais. Je l’avais, oui, ce temps. Ce précieux temps, qui au fil des ans, nous glisse entre les mains telle la vasel..   bref il passe… vite… trop vite, ce temps.

 

La parole est d’or mais qu’en est-il du temps ? Je vous le demande ?

Fuir le bonheur de peur qu’il se sauve… oui… mais le temps, lui est une fuite perpétuelle… un puit sans fond…. allez j’arrête je vous perds là, je vois bien.

Donc, voilà bien deux mois que je n’ai pas touché terre, entre le travail, les activités, les soirées, les week end – arrosés (et pas que de pluie)…  évidemment que nous l’avons voulu, évidemment que nous en profitons… évidemment que là est la vie mais…  Evidemment qu’arrive un moment où trop c’est TROP (ico).

Alors mon corps a décidé, mardi, de faire grève (c’est d’actualité me direz-vous).

Oui mon corps s’est dissocié de mon esprit et a décidé de jouer les rebelles. Il m’a dit STOP, comme ça, sans prévenir… enfin si un peu. Il avait quand même tenté l’envoi de quelques signaux, mais si insignifiants… comme si un bâillement par ci, un bouton par là allaient suffir à m’arrêter. Alors j’ai pensé dans un premier temps qu’il voulait simplement que je lui parle un peu, il se sentait seul dans cet emploi du temps où il n’avait plus beaucoup de place. Je lui ai dit : « T’inquiète Vieux… (et oui l’âge du christ depuis peu), dans quelques semaines ce sont les vacances et là, promis, on dormira ».

Bon faut croire qu’il a bien vu que je le « mythonais » et donc, c’est seul, qu’il a pris le taureau par les cornes et m’ (as)sommée de lever le pied. « Je vous demande de vous arrêter » m-a-t-il dit… (un air de déjà entendu).

L’estomac a donc parlé en premier. J’ai bien vu en lui le casseur en marge de la manifestation qui grognait à l’intérieur de mon corps. Et c’est à grand coup de spasmes qu’il m’a terrassée. Estomac 1 – Maman Crevette 0 (podium dans les toilettes). La tête a suivi en composant son plus bel opus pour percussion… vraiment, à côté, la trompette, c’est de la dentelle…

Et là, aujourd’hui, gorge et sinus se battent en duel pour savoir lequel sortira vainqueur de cette bataille.

J’ai donc délaissé le temps de quelques jours, salle de sport, réunion et compagnie pour vérifier le confort de mon lit et la chaleur de mon foyer.

Il paraitrait même que tous les corps des Crevettes aient décidé unanimement de faire leur révolution #Damned.

Il_etait_une_fois_la_Vie

 

BREF – Une période bien pourrie – tel le temps et les actualités…

 

Mais ce soir, enfin un rayon de soleil, une bonne nouvelle sortie de nulle part, comme ça, en allumant l’ordinateur.

Ce soir enfin je vais pouvoir me reposer et dormir sur mes deux oreilles, l’ordinateur a parlé  :

ref


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “La tac tic du temps