Ode à "Doudou" 8


Au fil du temps, c’est peu dire si le « Doudou » de grande Crevette a pris une place à part entière dans la famille.
Associé depuis 4 ans au 2 doigts de la main gauche, ce sont ses oreilles qui sont le plus à plaindre : et oui, quand on passe sa vie collée sous des narines plus ou moins irréprochables suivant la saison… dur dur de rester dignes !

Son histoire commence un 15 avril 2009, cadeau de dernière minute de mamie, car oui il faut se le dire… le doudou, je l’avais lamentablement zappé : erreur de débutante, comme tant d’autres erreurs que l’on commet au premier enfant (d’ailleurs ce thème pourra faire l’objet d’un futur article : « les erreurs des débutants »).

Adopté 7 à 8 mois plus tard par grande Crevette, Doudou ne se doutait pas une seconde de ce que la vie allait lui réserver.

Ses premières « grandes sensations » arrivent un soir quand sa propriétaire décide de lui faire faire un salto par dessus le lit à barreau. Très fière d’elle, grande Crevette vient de trouver « Le » truc pour faire rappliquer ses parents… Ce manège va quand même durer quelques mois le temps qu’elle comprenne que NON, Doudou ne sait pas revenir tout seul…

S’en suit la période « je te traine partout ». Doudou visite régulièrement le tambour de la machine à laver et finit sous l’air chaud du sèche cheveux… car une autre erreur du débutant : il ne faut pas 1 mais 2 doudous, les doudous vont par paire, DEUX doudous ! il faut acheter minimum 2 doudous, mais bien sûr voyons (c’est noté pour la prochaine, l’erreur n’a pas été renouvelée).

Autre période clé de la vie de Doudou : elle arrive au moment ou grande Crevette commence à s’exprimer de façon compréhensible.  Doudou est une fille !!! oui oui, nous en sommes sûrs. De sa voix stridente, il commente tous nos faits et gestes, doudou s’exprime, doudou « cicle » , émet des ultras sons… affreux… mais ouf, 6 à 12 mois plus tard, il mue 🙂 reprend une voix « normale » pour le bien être de nos oreilles et des oreilles des « dames de la crèche » (Bravo Mesdames pour votre patience…)

Mais qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il soit malmené ou adulé, Doudou ne failli jamais à sa tâche. Toujours là en cas de coup dur, coup de mou… toujours disponible pour le « coup de doudou ». Comme une bouffée d’oxygène, le « coup de doudou » est réparateur, revivifiant, régénérant.

Merci Doudou !

 

Je tiens à préciser : je vous ai préservés des épisodes de rotavirus ;-), d’éventuelles chutes au gouffre « Delafon » et autres mésaventures peu ragoûteuses…

Et vous, vous surprenez-vous, de temps en temps, à tenir une conversation avec doudou ?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Ode à "Doudou"

  • Anonymous

    Le Doudou toute une histoire, n’oublions pas que c’est l’enfant qui choisit son Doudou parmi tout ceux qui sont dans le lit. Ne lui en proposez que 1 ou 2 car le risque est qu’il prenne le plus moche (sait bien de quoi je parle). Et puis le Doudou devient vite mais très vite sale, il pue, il est gris. Mais non le bambin hurle « Maman ne lave pas mon Doudou, il sent trop bon », oui mon fils ne doit pas avoir un bon sens olfactif 😉

  • Marie-Pierre Truc

    Ici on s amuse à prendre doudou (on l appelle coquine… kiki pour ma 16 mois 1/2) en photos dans pas mal de situations et on l inclue dans les albums photos (coquine à la plage avec lunettes de soleil de bebe sur le nez, coquine au resto…)
    Petite délire sympa et souvenirs pour plus tard

  • ApprentieMaman

    Avec le papa de ma fille, je mène actuellement la « guerre du doudou »; il veut que notre fille de trois ans s’en passe et elle n’a pas le droit d’apporter doudou chez lui (il l’a une semaine sur deux). Chez moi elle s’endort avec doudou en bouche ou dans la narine. Doudou poupouce est lavé deux fois par semaine (heureusement, nous avons un séchoir). Pourtant son papa prétend que c’est « sale » et plein de bactéries. Donc il veut faire interdire doudou chez lui … et chez moi. Malheureusement une photo de vacances publiée sur facebook nous a trahies: ma fille avec doudou. Je veux lui laisser ce réconfort.