Quand j’étais petite… 3


Il y a ce blog que j’affectionne particulièrement car il a été dans les premiers que j’ai lu dès que je me suis intéressée à la blogosphère. Je parle de celui de « Sabine et Associés ».

Voilà qu’hier, elle propose un billet que je m’empresse de lire et qui fait remonter en moi pleins de souvenirs. Pour le lire c’est ici.

Alors voilà ma contribution au sujet « Quand j’étais petite… »

Il est 13h30 je fais la sieste, ma tête blottie au creux du coussin, j’entends un bruit régulier que mon imagination met en scène : je « vois » alors une armée de soldats marchant au pas en train de gravir une montagne…  avant de comprendre, un jour, que ce n’est autre que le bruit des battements de mon cœur qui résonne dans les plumes.

coussin

L’autre souvenir qui m’est venu instantanément est celui ci :

Lors de trajet en voiture, il n’était pas rare que nous poussions la chansonnette avec mon petit frère, et bien entendu comme beaucoup d’enfants qui ne comprennent pas certaines paroles, nous en inventions donc. Celles qui nous font le plus rire encore aujourd’hui sont celles de cette chanson de Claude François que l’on entonnait  à tue-tête : « Elle a les, yeux, bleus, VELLEDA » !

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Quand j’étais petite…

  • steff

    C’est clair que ton article me renvoie à qq souvenirs, quand j’étais petite le soir quand on s’était couché avec ma soeur, j’attendais qu’elle s’endorme (c’était rapide) et je me mettais en haut des escaliers pour écouter la télé, mais bon le son sans l’image c’est pas terrible alors sur la pointe des pieds je retournais dans mon lit puis quand mes parents montaient se coucher, je les entendais monter les escaliers et j’attendais que ma mère passe la tête par la porte (pour vérifier si on dormait) je bloquais ma respiration pour lui faire croire que je dormais, j’ai compris bien plus tard qu’en fait on respire, même la nuit 😉