Vacances aux frontières du Périgord noir 17


Nous l’avions déjà découvert en 2008, sans enfants*… mais cette fois, c’est avec deux Crevettes en plus que nous sommes retournés dans cette magnifique région qu’est le Périgord.

Nos trop nombreuses valises ont pris leur quartier d’été au bord de la Dordogne à Souillac, dans le Lot. Nous avons choisi de loger en camping, dans un Mobil-home. Choix à revoir l’an prochain. Je pense que le gîte nous me conviendrait mieux. Maman Crevette aime la promiscuité mais pas trop. Cela dit nous avons apprécié le lieu, les rives de la Dordogne et la proximité du centre de Souillac.

Premier jour, direction Le Bugue pour visiter l’aquarium du Périgord noir (le plus grand d’eau douce d’Europe) et le parc à thème « Le Bournat ». Un vomi et une centaines de virages plus tard nous voilà arrivés à destination. Vu le temps, nous choisissons de rendre visite aux poissons (alligators et reptiles) en premier. En extérieur, le bassin tactile a rendu deux Crevettes folles de joie.

« Rhôoo maman, le poisson là, le gros… il a gobé mon doigt » (Grande Crevette)

Aquarium du Bugue Aquarium du Périgord noirAprès une petite averse, nous nous attablons au restaurant du « Bournat » (parc qui se situe juste à côté de l’aquarium). Les tables sont installées à l’extérieur mais abritées et nous pouvons assister en mangeant à un petit spectacle comique joué par des comédiens et musiciens. Nous voilà plongés au cœur des années 1900 le temps d’un après midi. C’est donc sur un manège d’époque que Petite Crevette fera son premier tour… et à ses éclats de rire au démarrage, il semblerait qu’elle ait apprécié la « nouveauté ». Ce parc est l’occasion de se balader en admirant les coutumes d’autrefois, de croiser la « gardienne » d’oies et d’admirer le travail des artisans. Nous repartirons avec, en souvenir, une toupie fabriquée au tour à bois par un jeune tourneur.

Le Bournat_0 (Copier)Parc Le Bournat Le Bournat 1Bon plan : en visitant l’aquarium le matin, vous pouvez bénéficier de 10% de réduction sur les entrées et si vous faites le parc du Bournat et l’aquarium la même journée (ou dans les 24h), vous bénéficiez d’un euro de remise.

Entre deux journées chargées, nous avons pris l’option « calme » en profitant de ce que nous propose la ville où nous logeons. Le camping « les Ondines » est quand même relativement bien pensé et il dispose d’une piscine et pataugeoire. Le centre de Souillac est accessible à pied.

En ce deuxième jour de vacances, nous partons à la découverte du musée de l’automate. Les personnages s’animent au fur et à mesure que nous avançons. Certains mécaniques d’autres électriques, ils servaient de distraction dans les salons bourgeois de l’époque.

AutomateAffiches anciennesSamedi, direction le gouffre de Padirac, à la première heure (avec les touristes lève-tôt). Interdiction de prendre des photos mais je vous invite à visiter leur site web qui retranscrit assez fidèlement la beauté des lieux. Le moment préféré de Petite et Grande Crevette a été incontestablement la trajet en « berque » (dixit Grande Crevette).

Nous avons ramené en souvenir un « ailloux » (dixit Petite Crevette) venant des profondeurs de la terre. Il nous a évité les prolongations des hurlements à l’intérieur du gouffre pendant la visite guidée. Sa seule préoccupation était de voir par quel moyen elle pourrait se baigner dans les eaux froides des « lacs » souterrains.

Bon plan : réservez les billets d’entrée pour le gouffre (ainsi que l’heure) à l’avance sur leur site internet. Vous pourrez emprunter la caisse « rapide » et éviter une trop longue file d’attente.

L’après-midi, nous l’avons passée à Rocamadour avec en cadeau dans la tête, cette merveilleuse chanson au jeu de mot fabuleux où il est question d’amour, de loup et de grottes.

Un petit restaurant a attiré notre attention avec une pancarte à la philosophie intéressante. Papa Crevette a pu y déguster un plat indien succulent.

Restaurant Indien RocamadourMes mollets se souviennent encore de la remontée à pied de Rocamadour à L’Hospitalet avec poussette. Les épaules de Papa Crevette également.

Dimanche… pause, piscine, jeux, et balade dans Souillac. Promenade paisible dans des rues désertes. Je me rends compte que j’ai de plus en plus de mal avec les gens, le monde, la sur-population…

Souillac

Après moult négociations, discussions, documentations, hésitations… ce sera à Domme que nous passerons le lundi. Ce qui s’avèrera être un excellent choix, tant pour le repas de midi que pour l’authenticité de cette bourgade. Ce village, classé dans les plus beaux de France, offre également un panorama remarquable sur la vallée de la Dordogne.

Domme (Copier)Domme_2Domme_Panorama

 

Pour finir, nous avons consacré le dernier jour à l’achat de souvenirs gustatifs et préparation des valises pour le retour. Les Crevettes en ont profité pour jouer avec les voisins de Mobil-home, elles sont visiblement plus sociables que leur maman.

« Mon doudou sent la carotte rappée » (Grande Crevette)

Camping_1 Camping Souillac

En conclusion, des vacances sportives et gourmandes, des paysages magnifiques… mais quel bonheur de retrouver son lit !

Papa Crevette se souviendra de cette soirée aux trois allers-retours (snack du camping/Mobil-home) pour un pipi, un doudou, des compotes… Les vacances avec et sans enfants sont indéniablement différentes mais tout aussi passionnantes.

 

* en fait, il y avait bien un petit truc dont j’ignorais l’existence qui germait en moi.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “Vacances aux frontières du Périgord noir