Un an 30


Cette semaine il s’est passé quelque chose de très discret mais suffisamment important dans ma vie pour en faire un petit billet d’humeur.

Il y a un an, je ne sais plus trop dans quelles obscures circonstances, je me suis dit : « tiens, un blog, ça me plairait ». Je l’ai fait. Il paraitrait même que des gens le lisent…

Un anAu delà des 57 articles et 702 commentaires, c’est un bout de moi, de nous. Un réseau qui se crée, des liens qui se tissent, quelques vraie amitiés naissantes sur tous ces sites sociaux qui gravitent autour.

Voir et prouver que, oui finalement, je peux créer quelque chose : écrire des mots les uns à côtés des autres qui arrivent à trouver écho en vous.

Le résultat est là, sans appel. Je suis heureuse de partager ici, de lire ailleurs, d’échanger et d’apprendre tous les jours au gré de mes pérégrinations à travers les contrées bloguesques (oui je suis chez moi, ici, et j’invente les mots que je veux!).

Lire, relire, effacer, ré écrire, corriger… pester sur les fautes qui sont passées aux travers des mailles du filet. Faire des phrases interminables… les raccourcir… ajouter une virgule…
Râler sur ce mot qui ne vient pas.
« Googeuliser » une expression afin d’être sûre de son existence et finalement se dire que non, c’est nul.

Réagir ailleurs, s’énerver pour des broutilles, débattre des heures sur le dernier (ou l’éternel) sujet à polémique, rire, pleurer, surfer sur les vagues des émotions.

Écrire pour ne rien dire, se taire et regarder.

Voilà déjà un an et je vous remercie d’être passés par ici. Vous repasserez par là ?

Que ce soit furtivement ou non, pour une visite ou plusieurs, merci d’avoir laissé les traces de votre passage. Je lis et souris généralement à chaque lecture de vos commentaires. Ils sont précieux, sachez le.

Depuis un an, un nouveau verbe est venu enrichir mon vocabulaire :

Bloguer : cette activité chronophage mais ô combien passionnante.

La grande cartésienne que je suis deviendrait-elle un brin littéraire ?

Il y a un an que ce petit bout de nous m’appartient… j’ai bien envie de continuer encore un peu…

NB : Un grand merci à Papa Crevette (♥) qui a merveilleusement bien accueilli ce nouveau loisir « bouffeur de temps »


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 commentaires sur “Un an