Dis moi comment tu commentes, je te dirai qui tu es. 57


Un blog se découvre, se regarde, se lit, se commente.

CommentaireLe commentaire permet de laisser une trace de son passage, déposer un avis, exprimer son désaccord ou son ressenti sur un sujet donné. Il crée un échange, « humanise » les écrits… et fait plaisir (en général) !

Les commentaires sont diverses et variés, gentils, moqueurs, humoristiques, tristes, méchants…

Lors de mes derniers mots laissés de part et autre je me suis aperçue que j’accordais une importance aux détails et que, suivant la personne qui commente, les priorités ne sont pas les mêmes, le ton diffère.

J’ai alors décidé de dresser une liste non exhaustives de ces différents types de commentaires et de leur donner des petits noms.

(Attention, j’enfile mes gants, prends mes pincettes et me lance dans cette analyse ô combien sérieuse et délicate)

J’ai nommé :

Le « Banal » : le commentaire de principe, celui que nous laissons pour dire « je suis passé(e), j’ai lu », tel le coup de tampon validant les C.G.B. (Conditions Générales « Bloguesques »).

Le « Ciblé » : celui qui, pour moi, en dit le plus sur la personnalité de l’auteur. Il reprend, en général un détail bien précis du billet que le commentateur souhaite approfondir ou souligner.

Le « Moralisateur » : là où nous nous retrouvons jugé sur un jugement que nous portons sur la façon de juger un comportement qui nous même jugeons … oups pardon.

Le « Houleux » : telle la vague qui gifle la falaise, la réponse rebelle qui déchaine les foules.

Le « Haineux » : je dirais juste : mais pourquoi tant de haine ?

Le « Foireux » : celui qui part trop vite. La phrase coupée par l’envoi inopiné. Ce commentaire dont on ne connaitra jamais la fin. Un goût d’inachevé. 

Le « Troll » : il arrive souvent par pur hasard sur le billet en question. Son auteur n’a, en général, jamais lu le blog où il se trouve et va écrire un « joli » texte bien pensé, tout en finesse. Un bel exemple ici chez ma copine « Claire »


Le « Bescherelle » : le comentère qu’il fo lire en le prononssant a voi hote. Celui qui fé pleuré les yieus. Celui qui feré retourné B.Pivo dans sa tombe. (Bernard si tu me lis ;-))

Le « Constructif » : qui permet une vraie analyse, posée, réfléchie. Je vois son auteur comme quelqu’un d’ouvert, tolérant. Il peut présenter un point de vue différent sans être agressif ou haineux. Il est même possible qu’il soit de bon conseil…

L’ « Auto-promo » : et vas y que je te glisse subtilement un lien vers mon blog. 

Le « Parfait » : ces mots qui nous font des guiliguilis dans le cœur, qui nous disent à quel point nous sommes formidables, talentueux. Le commentaire qui donne envie de continuer. Celui qui nous file « la banane », qui fait que l’on se prend au jeu du « blogging ».

… et tant d’autres. Il se peut même que certains styles se marient entre eux pour encore plus de plaisir.
Voilà, je viens de prendre le risque que plus personne ne commente le blog.

Qui sera le ou la plus courageux/euse ? 😉

Dis moi comment tu commentes, je te dirai qui tu es…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

57 commentaires sur “Dis moi comment tu commentes, je te dirai qui tu es.