Les 4 fois où je n’ai pas réussi à garder mon calme


Enervement

1. Il y a cette fois là, où nous étions à la recherche d’un constructeur pour notre futur nid.

En plein marathon : artisans, banques, devis, réflexions… le commercial d’une société de construction de maison nous téléphone : « Bonjour Madame, je me permets de vous rappeler pour savoir où vous en êtes de votre projet de construction ». Moi : « Eh bien merci de rappeler mais nous ne vous retiendrons pas pour notre projet, nous avons réfléchi et nous avons choisi un autre type de maison, d’autres choix de matériaux… », bref, je suis restée tout ce qu’il y a de plus polie et cordiale. Et là revirement de situation : le Monsieur se transforme en furie, il m’insulte, il pleut des noms d’oiseaux… Mais qu’ai-je donc fait ou dit pour me retrouver sous une pluie d’injures ? Je suis restée scotchée l’oreille au combiné. Nous avons bien sûr sauvagement gentiment rappelé ce M. commercial pour lui dire tout le bien que l’on pensait de lui. Dommage pour sa société… nous ne lui avons bien évidemment pas fait de pub. Les gens font peur, parfois.

2. Moment tragique : lorsque la portière de ma voiture s’est malencontreusement refermée sur mon pouce.

P…# de portière ! Un instant de silence… mon visage se crispe… se déforme… que faire… réflexion… VITEEEEEE ré-ouvrir la porte, nouille que je suis. Et s’en suit un hurlement intérieur… euh pas si intérieur que ça en fait. AAAAARRRGGGGGGGGGGH ! Gestion du calme : nulle, nuit affreuse et je n’ai su que le lendemain qu’il était préférable de percer l’ongle pour laisser le sang s’échapper… afin d’éviter bien des souffrances.

3. Perte de contrôle à l’accouchement : quand au bout de 9h30 de travail et une bonne dizaine de poussées, la sage femme me lance « bon allez, va falloir y aller là maintenant »…

Regard qui tue : « Euh, vous croyez que je faisais quoi jusqu’à maintenant ? » : cris, larmes, douleur au moment où je me dis que jamais je n’y arriverai. Et pourtant… elles sont là mes Crevettes !

4. Panique en cuisine : quand j’ai découvert que la boîte de minis mars glacés était terminée… enceinte de 8 mois bien tassés.

Je crois que mon congélateur s’en rappelle encore. Je lui ai tiré le tiroir violemment, le souffle court et j’ai fouillé dans ses entrailles jusqu’à me résoudre : oui, j’avais mangé le dernier la veille. Ma recherche fut vaine… ma soirée moisie… et le lendemain… le congélateur rempli icon smile Les 4 fois où je n’ai pas réussi à garder mon calme

Et vous, c’était quand la dernière fois que vous n’avez pas réussi à garder votre calme ?

ArticlepubliéSobusygirls

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *