Les associa… cons 7


Tu es bénévole, tu côtoies des associations, tu « vis » avec, tu souhaites t’engager pour tes enfants ou autre. Alors ce qui va suivre est pour toi.

Association

Avant de signer pour le « bagne », voici les 10 commandements de la vie associative.

I. Tes mails, régulièrement lire, tu devras.

Tu prendras soin de supprimer tous ceux dont [Important] ne fait pas parti de l’objet. Tu ne répondras jamais dans la minute suivant la réception… au risque :

1. de dire une connerie

2. de laisser imaginer que tu passes ta vie devant ta boite mail

3. de dire une connerie

 

L’expression « tourner 7 fois sa langue dans sa bouche » peut très bien se décliner en « agiter 7 fois l’index en l’air avant de cliquer » (et on fait tourner les serviettes…).

Problème de ce mode de communication : certaines personnes s’en servent pour retranscrire leur émotion du moment. Par exemple, prenons le mail porteur de bonne nouvelle, envoyé à cinquante personnes… une heure après, tu déroules fébrilement l’historique dudit mail et découvre une ribambelle de « hiiiiii » – « tu déchires tout Monique » – « Gisèle PRESIDENTE, Gisèle PRESIDENTE »… phénomène de la réponse compulsive. N’oublie jamais : TROP DE MAILS, TUE LE MAIL.

II. Ton sang froid, toujours, tu garderas.

Même lorsque la dame qui a toujours raison, a tort, jamais tu ne montreras les crocs.

On le sait… que tout ce qui est fait, peut être mieux fait. Qu’à notre place, madame aurait fait ça… ou plutôt comme ça. Que de toutes façons, personne n’écoute et que nous n’en faisons qu’à notre tête.

Maître Yoda, par la force des choses, tu deviendras.

III. Tes soirées, méthodiquement, tu organiseras.

Vaut-il mieux répondre au mail de 9h52 en premier ou à celui marqué [URGENT] de la semaine dernière ? Non – tout compte fait ça attendra, il y a #ADP qui commence et il reste du chocolat LINDT « fleur de sel » et du « pisse mémé ».

Et, c’est en te couchant (trop tard), que tu réaliseras que l’ordre du jour de la prochaine réunion (qui aurait du être fait hier) n’est pas fait.

IV. Tes papiers, avec soin, tu trieras.

Quoi de plus pénible que de ne pas retrouver la lettre de démission de Mlle Tomate ? Ou celle où M. Potiron réclamait un mercredi sur deux « non travaillé » pour pouvoir aller à son cours d’aqua licorne.

« Je suis certain que vous saurez comprendre mes motivations personnelles… »

Où est ce document… ? Tu sais, le courrier de la communauté de commune précisant les pièces à joindre à la demande de subvention. Il est forcément dans ce placard… BORDEL !!!

C’est donc avec soin que tu remettras les classeurs bien rangés (de ta « prédécesseuse ») à ton successeur, en prétendant que ce sont les tiens 😉

V. T’entrainer aux apéros, tu devras.

Oui, car toute réunion est propice à boire un coup. Il est techniquement impossible (et très ennuyeux) de débattre à jeun.

[NDLR] C’est en faisant parti d’association, que le cercle d’amis s’élargit et que, par conséquent, les vendredis apéros se multiplient. CQFD.

VI. Une vie très (trop) sociale, désormais, tu auras.

Tu finiras par connaitre une grande partie des gens de ta ville d’adoption… et ceux dont tu ignores l’existence, auront tous un nom (impossible à mettre sur un visage) et une histoire. Oui, tu en auras forcément déjà entendu parler en bien ou en mal.

Ta sortie dominicale pour aller chercher le pain te prenait 15 min « autrefois »… aujourd’hui il te faut la matinée…

Pour la suite, voir point V.

VII. Un agenda partagé, tu auras.

Pour le bien être de ton couple, tu te verras dans l’obligation de te créer un agenda partagé.

« Chérie, samedi on va chez Les Jolychoux ! »

« Heu, non, samedi y’a le pic nic de la crèche… »

 

VIII. Moult Doodle, tu créeras.

La reine du « doodle » c’est moi. Si tu n’es pas encore passé à l’agenda partagé, que tu ignore tout du monde 2.0 et que pour toi le seul « doodle » que tu connaisses est celui ci :

doodle

… je t’explique : un « doodle » sert à planifier un événement par Internet avec des amis, collègues… si tu es curieux, c’est par ici que ça se passe : DOODLE

Dans l’année, tu vas donc, environ un dizaine de fois, créer : un doodle pour les permanences des « portes ouvertes », un pour savoir quand organiser le repas annuel de la crèche, un pour planifier la prochaine réunion… un dernier pour ne pas te retrouver avec quinze quiches au jambon au pic nic.

IX. Au téléphone, tu pendras… au sens propre comme au figuré

Ton téléphone sera ton deuxième cerveau (voir point VII). Tu sursauteras à chaque vibrations, de peur qu’on t’annonce une réunion exceptionnelle ou pire… un apéro reporté…

Il deviendra donc, après le mail, ton deuxième mode de communication privilégié.

X. A deux fois, on t’y reprendras.

« Tu fais quoi les cinq prochaines années ? Tu verras, on rigole beaucoup, on mange et on boit »

 

Tu ne pourras pas dire que tu ne savais pas…

*Maman Crevette, présidente et membre active – qui signe pour une année de plus… malgré tout


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Les associa… cons

  • Elween

    Tellement vrai! c’est super pour créer du lien social les assoc’! et apprendre à connaître tout le bled sans jamais avoir croisé la moitié des gens! 😀
    Je suis grande lectrice et ne commente quasiment jamais, mais je voulais aussi te présenter un autre site très chouette qui permet de faire encore plus de choses que doodle, comme planifier un apéro par exemple! (qui apporte quoi, etc.) c’est zoutch : http://www.zoutch.com/.
    c’est français, c’est bien fait (et c’est un pote à moi, qui étais président de notre asso de théâtre à l’époque qui a créé ça, mais ça, tu t’en moques…), voilà voilà… 🙂

  • Murielle

    Le jour où tu vas vouloir passer la main, bon courage. Moi j’ai menacé de dissoudre l’association, cela faisait 6 mois que je demandais qu’on me remplace et pour tant qu’une réunion par an l’AG et tout le reste par mail et texto avec les membres. Et quand je suis allée à l’ag cette année pas de nouveau membre et beaucoup du bureau qui ne font pas se réinscrire enfant trop grand, donc l’avenir pour le bureau fait peur, il y a 80 familles concernés et 5 familles à l’ag.