Rien 24


Je clique à gauche sur « Articles », puis « Ajouter ». La zone de titre s’offre à moi, vide, le curseur qui clignote en attente de l’accroche que je voudrai bien lui soumettre.

Rien… non rien ne vient. Je veux écrire, j’en ai besoin, mais plus rien ne vient. Je tape ces lettres les unes après les autres, R, I, E, N, . Voilà.

RienFaire un billet avec « Rien » ce peut être assez décevant. Quoique…

Ce n’est pas sans vous rappeler à ce talentueux Raymond (ce sketch n’a pas pris une ride).

Donc quitte à vous décevoir, je continue ce Rien qui dorénavant arborera une majuscule parce que, ça y est, il a déjà pris trop d’importance à mes yeux.

Vous est-il déjà arrivé de ne penser à Rien ? Non, impossible me diriez vous. Ça vaut le coup d’essayer. Vous me raconterez.

Mon Rien est différent.

J’ai l’impression de l’avoir touché de très près, ce néant, ce Rien. Au moment où arrive cette sensation de survoler sa vie, de ne plus la gérer… elle défile sans que vous puissiez interagir avec elle… est-ce peut être le retour de la Faille Spatio Temporelle ?

Rien, plus Rien n’arrête ce quotidien, mais on se doit de le vivre quand même. Les rendez vous s’accumulent, les post-it aussi. Les « à faire » reste à faire et la procrastination est à son maximum. On se noie dans un verre d’eau et les aléas nous éclaboussent un peu plus.

Ma vie de maman n’a plus Rien d’une vie de maman. Celle de la « working woman » non plus. Rien n’est fait correctement.

Donc Stop, c’est logiquement à ce moment précis qu’on se ressaisit et que l’on décide enfin de faire Quelque chose pour contrer ce Rien. Finalement, je me rends compte que la bienveillance est là et que les personnes qui la portent, comptent de plus en plus.

Plus Rien n’est comme avant puisque demain est un autre jour.

Merci à toutes celles qui m’ont fait rire hier soir, j’en avais besoin ! Une sacrée équipe juchée sur des minis chaises autour de ces minis tables 😉 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 commentaires sur “Rien