Un mercredi matin sur terre 3


MercrediUn mercredi matin,

La nuit fut bonne, disons qu’elle a dépassé les six heures de sommeil qu’il me faut absolument afin de ne pas être d’une humeur de chiotte proche de celle que je ne supporte pas chez les autres.

Grande Crevette se lève, ronchonne. Les matins de décembre ne sont décidément pas ceux qu’elle préfère, par conséquent nous non plus.

Petite Crevette nous appelle. Un changement de couche plus tard, le biberon est descendu en 1 min et 23 seconde : record du jour !

Grande Crevette, elle, ronchonne encore un peu… pour la forme. Nous ne saurons pas l’origine de sa contrariété, jamais. Peut être juste le fait que nous sommes un mercredi matin parmi tant d’autres ou que le bol est un degré trop chaud, ou trop froid d’ailleurs, ou que ses cheveux la gênent ou que le cacao s’est aggloméré et colle à la cuillère. Bref tous les détails sont bons comme excuse au grognement matinal. Le sourire lui revient une fois son bol terminé et ses tartines de beurre englouties (valeur sûre), par conséquent nous sourions à notre tour.

Nous en venons aux formalités d’hygiènes et vestimentaires. Grande Crevette refuse de se brosser les dents et se remet à gémir. Petite Crevette réclame « les Zouzous » et puis finalement, non, elle va plutôt dessiner un peu, des ronds, une maitrise parfaite des ronds. Jugez par vous même :  rondsJe pars déposer Grande Crevette à l’école qui finalement sort chaudement vêtue avec une haleine fraîche. Petite Crevette pour des raisons indépendantes de notre volonté ne se rend pas encore dans cette institution… 😉 tout vient à point… (cf plus haut pour ceux qui suivent).

A mon retour Petite Crevette me répète « Crèche, crèche ». – « Non ma puce, aujourd’hui nous restons à la maison. » – « ‘Accord maman, magasin alors ? » – « Ah non plus, Petite Crevette » – « Course… » et -« non désolée… »

Dépitée, elle part chercher du réconfort dans sa chambre en la personne de Doudou et en profite pour attraper sa sucette. Elle revient, essaie de communiquer avec moi, qui forcément ne comprend guère à cause de ladite sucette. Je la somme de retourner poser son doudou et sa sucette dans son lit. Chose qu’elle fait sans peine et sans râler, revenant triomphante : « C’est biennnnnnn ! ». -« Oui c’est bien ma puce. »

Elle ira les rechercher cinq minutes plus tard… (soupir..)

Le matin se passe sans encombres entre rigolades, puzzle, dessins animés. Il fait vraiment bon se poser et apprécier ses moments. Profitons de ce calme quand il s’offre à nous.

puzzleGrande Crevette reviendra de l’école avec le sourire et des chansons plein la tête.

A l’instant où je termine ce billet, elle se passionne à faire voler ses avions de course… je fonds…

20141210_140315

Une fois n’est pas coutume, un mercredi serein…

L’humeur ne tient finalement à pas grand chose.

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Un mercredi matin sur terre